Afrique vue d’ensemble régionale de la sécurité alimentaire et la nutrition 2017. Le lien entre les conflits et la sécurité alimentaire et la nutrition: Renforcer la résilience pour la sécurité alimentaire, la nutrition et la paix - Organisation des Nations Unies pour l'alimentation et l'agriculture

Afrique vue d’ensemble régionale de la sécurité alimentaire et la nutrition 2017. Le lien entre les conflits et la sécurité alimentaire et la nutrition: Renforcer la résilience pour la sécurité alimentaire, la nutrition et la paix

By Organisation des Nations Unies pour l'alimentation et l'agriculture

  • Release Date: 2018-02-23
  • Genre: Sciences sociales

Description

En Afrique subsaharienne, le nombre de personnes souffrant de la sous-alimentation est passé de 200 millions en 2015 à 224 millions en 2016. Dans de nombreux pays, la dégradation de la situation en 2015 et 2016 pourrait être attribuée à des conditions climatiques défavorables, souvent liées au phénomène météorologique El Niño, qui a entraîné de mauvaises récoltes et la perte de bétail. Les conflits – qui surviennent parfois en même temps que des sécheresses ou des inondations – contribuent aussi à l’insécurité alimentaire grave dans beaucoup de pays. La baisse des prix des produits de base et les conditions économiques mondiales difficiles ont contribué à l’agravation de la situation de sécurité alimentaire.

La tendance inquiétante en matière de sous-alimentation ne se reflète pas encore dans la série d’indicateurs se rapportant aux résultats nutritionnels dans la région, avec la prévalence de retard de croissance et de l’émaciation chez les enfants de moins de 5 ans qui continue à diminuer progressivement. Cependant, les progrès réalisés ont été insuffisants en matière des cibles mondiales de nutrition de l’Assemblée mondiale de la Santé (AMS). Même si un nombre relativement considérable de pays sont en passe d’atteindre la cible de l’AMS en matière de surpoids chez les enfants, les taux d’obésité chez les adultes sont en hausse dans toutes les sous-régions et particulièrement en Afrique australe.

Le rapport montre également que dans l’ensemble, des pays ont développé et développent encore des cadres politiques et des plans d’investissement qui sont alignés, ou qu’on cherche à aligner, sur les objectifs de la Déclaration de Malabo et l’ODD 2. Par le biais du PDDAA, les processus politiques sont rendus cohérents et cette initiative a rehaussé le profil de l’agriculture et fortement influencé la politique agricole aux niveaux régional et national. Cependant, les tendances inquiétantes en matière de sous-alimentation soulignent la nécessité d’intensifier les efforts dans le but d’atteindre l’ODD 2 à l’horizon 2030.

La partie thématique du rapport se concentre sur le lien entre les conflits et la sécurité alimentaire et la nutrition. Non seulement les conflits deviennent de plus en plus une cause importante de l’insécurité alimentaire et de la malnutrition, mais l’insécurité alimentaire et la malnutrition peuvent également contribuer à la multiplication des conflits. Aborder les causes de conflit et soutenir la sécurité alimentaire et les moyens de subsistance peut contribuer à renforcer la résilience face aux conflits et au maintien de la paix.